Les résidences et autres structures d’accueil de personnes âgées vivent une grande transformation : L’augmentation du nombre de personnes âgées au Québec, mais aussi à travers le Canada, génère son lot de problèmes. L’augmentation du nombre de personnes atteintes d’Alzheimer n’aide en rien à régler cela. Le souci pour le 21e siècle est de concilier dignité, sécurité et bien-être pour nos aînés. Une des solutions possibles et largement plébiscitées par les acteurs du monde de la santé est la géolocalisation. Prival conjointement à Meru Networks (Fortinet) et Aeroscout (Stanley Healthcare), a développé une solution qui fait boule de neige au Québec : la résidence Wales Home dont l’étude de cas vous est présentée ci-dessous a, depuis l’installation de cette solution de RFID, été primée à plusieurs reprises au Québec, au Canada et aux États-Unis.

Le besoin:wales
Une tragédie évitée de peu démontre que le système d’appel entre infirmiers de la résidence Wales Home est inadéquat, offrant seulement des postes d’arrêts fixes au sein de l’installation et aucune couverture dans le parc.

Le résultat:
Les résidents peuvent demander de l’aide n’importe quand et n’importe où, ce qui les encourage à participer à des activités et à profiter des installations extérieures. La solution permet également à la résidence Wales Home de protéger les résidents dans les unités de soins de longue durée qui pourraient tenter de s’enfuir, tout en leur accordant un accès au jardin pour Alzheimer.

« One of the beauties of the system is how well it supports our mission! »
Brendalee Piironen, Directrice exécutif des Résidences Wales Home

La directrice de la résidence souhaitait laisser les résidents indépendants et autonomes aussi longtemps que possible. Certains de leurs résidents apprécient vraiment les activités extérieures et veulent profiter du plein air. Le fait d’être en fauteuil roulant ou d’avoir besoin d’aider pour se déplacer ne devrait pas limiter leur mode de vie. Grâce à cette solution, le personnel pourra amener ces résidents à l’extérieur et plutôt que de leur dire « Nous serons là dans 20 minutes», le personnel peut demander aux résidents de les avertir lorsqu’ils sont prêts à rentrer.